Article

Fibromyalgie & ostéopathie expliqués au patient

Votre contact
Ostéopathie, Médecine holistique + 1
     
02 57 40 01 76

Infos pratiques

 

Image

Fibromyalgie & ostéopathie expliqués au patient
 

Fibromyalgie & ostéopathie expliqués au patient

I Définition de la fibromyalgie

 

La fibromyalgie ou syndrome fibromyalgique est une maladie complexe, caractérisée par l'existence : de douleurs diffuses, multiples, et migratrices, mais aussi de manifestations diverses (troubles du sommeil, troubles digestifs, urinaires, circulatoires…). Il faut noter que les douleurs touchent surtout les insertions tendineuses et les muscles.

La fibromyalgie reste peu connue et souffre encore à ce jour d’une grande difficulté de reconnaissance (Kahn, 1988), même si en octobre dernier un rapport officiel remis à l’assemblée nationale met en lumière cette pathologie (Carvalho, 2016). En France, 1,4% à 2,2% de la population générale  sont atteints de fibromyalgie (Bannwarth et al., 2009), et dans 80 % des cas ce sont des femmes qui en souffrent (Lindell, Bergman, Petersson, Jacobsson, & Herrstrom, 2000).

 

La fibromyalgie en tant que maladie a été définie en 1990 : comme une entitée clinique caractérisée par des douleurs diffuses évoluant depuis plus de trois mois, touchant les hémicorps gauche et droit, leurs parties supérieure et inférieure, et avec une localisation axiale (Wolfe et al., 1990)Lors d’une palpation avec une pression de 4kg/cm2, le patient doit présenter au moins 11 des 18 points douloureux répertoriés sur la figure 1.

Figure 1. :  Les 18 points de diagnostiques de la fibromyalgie (PL Moullec) (voir en pied de page)

Actuellement la majorité des auteurs sont d’accord pour proposer une prise en charge pluridisciplinaire associant une prise en charge médicale, psychologique, de la relaxation, un reconditionnement musculaire, et une prise en charge de la douleur (Cabane, 2011).

 

II Apport de l’ostéopathie pour soulager la fibromyalgie

 

Une étude pilote randomisée a révélé que les patients ayant reçu un traitement ostéopathique et médicamenteux pour la fibromyalgie avaient de meilleurs résultats par rapport aux patients ayant reçu seulement des médicaments (Gamber, Shores, Russo, Jimenez, & Rubin, 2002).

 

M. Brattberg dans son étude suggère que les améliorations due à la thérapie manuelle peuvent durer jusqu'à 6 mois après le traitement (Brattberg, 1999). 

 

Les ostéopathes s’intéressent de plus en plus à la fibromyalgie comme en témoignent les études récentes (Blumer, 2014; McCaffrey & Zuniga, 2012). L’ostéopathie est un complément intéressant au parcours de soins habituellement proposé au patient fibromyalgique.

 

III Conseils aux patients

 

Activité physique et diminution des douleurs

 

Dans un précédent article je vous parlais des bienfaits de la natation pour le coureur (ici), il en est de même pour les patients atteints de fibromyalgie. La natation ou la marche rapide sont plus que conseillée (Fernandes, Jennings, Nery Cabral, Pirozzi Buosi, & Natour, 2016), l’important étant de faire de l’exercice en pratiquant une activité qui vous plait, vous serez plus à même de la pratiquer dans la durée.

 

Etirement

 

Comme après chaque activité physique il faut s’étirer, mais pour les patients fibromyalgiques, l’étirement a également l’intérêt d’assouplir les muscles pour ralentir l’enraidissement découlant de l’évolution de la maladie. Les étirements doivent être fait srégulièrement, et surtout comme je le répète volontiers en fin de consultation, « on doit sentir une mise en tension, mais cela ne doit pas faire mal ». En effet, on cherche à assouplir le groupe musculaire, pas à gagner 15° d’amplitude articulaire.

 

Rester actif

 

Ne vous enfermez pas, n’hésitez pas à sortir au restaurant, au cinéma… Conserver une vie sociale va vous aider à penser à autre chose et à ne pas vous réduire à un état de personne malade.

 

Conclusion : un suivi régulier à mettre en place

 

Au cours de son évolution, la fibromyalgie est une maladie très handicapante. Être suivi régulièrement permettra de limiter la perte d’autonomie et d’éviter les crises douloureuses. Ce suivi doit être multidisciplinaire tout en intégrant la prise en charge de votre ostéopathe.

 

Références :

Bannwarth, B., Blotman, F., Roué-Le Lay, K., Caubère, J. P., André, E., & Taïeb, C. (2009). Fibromyalgia syndrome in the general population of France: A prevalence study. Joint Bone Spine, 76(2), 184–187. http://doi.org/10.1016/j.jbspin.2008....

Blumer, J. (2014). Short-Term Effects of a Manual Therapy Protocol on Pain and Functioning in Patients With Fibromyalgia. The Journal of the American Osteopathic Association, 114(7), 590. Retrieved from http://dx.doi.org/10.7556/jaoa.2014.117

Brattberg. (1999). Connective tissue massage in the treatment of fibromyalgia. European Journal of Pain (London, England), 3(3), 235–244. http://doi.org/10.1053/eujp.1999.0123

Cabane, J. (2011). Qu’est-ce qui se cache derrière la fibromyalgie ? Revue de Medecine Interne, 32(8), 455–460. http://doi.org/10.1016/j.revmed.2010....

Carvalho, P. (2016). Rapport fait au nom de la comission d’enquète sur la fibromyalgie. Paris.

Fernandes, G., Jennings, F., Nery Cabral, M. V., Pirozzi Buosi, A. L., & Natour, J. (2016). Swimming Improves Pain and Functional Capacity of Patients With Fibromyalgia: A Randomized Controlled Trial. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation. http://doi.org/10.1016/j.apmr.2016.01...

Gamber, R. G., Shores, J. H., Russo, D. P., Jimenez, C., & Rubin, B. R. (2002). Osteopathic manipulative treatment in conjunction with medication relieves pain associated with fibromyalgia syndrome: Results of a randomized clinical pilot project. JAOA: Journal of the American Osteopathic Association, 33(5), 659–668.

Kahn, M.-F. (1988). Syndrome Polyalgique Idiopathique Diffus Fibrosite . Fibromyalgie primitive. Douleur et Analgésie, 1(4), 159–164. http://doi.org/10.1007/BF03007247

Lindell, L., Bergman, S., Petersson, I. F., Jacobsson, L. T., & Herrstrom, P. (2000). Prevalence of fibromyalgia and chronic widespread pain. Scandinavian Journal of Primary Health Care, 18(3), 149–153.

McCaffrey, K., & Zuniga, D. J. (2012). Myofascial Release Relieves Pain and Improves Function in Patients With Fibromyalgia. The Journal of the American Osteopathic Association, 112(10), 658–659. Retrieved from http://dx.doi.org/10.7556/jaoa.2012.1...

Wolfe, F., Smythe, H. A., Yunus, M. B., Bennett, R. M., Bombardier, C., Goldenberg, D. L., … et al. (1990). The American College of Rheumatology 1990 Criteria for the Classification of Fibromyalgia. Report of the Multicenter Criteria Committee. Arthritis Rheum, 33(2), 160–172. http://doi.org/10.1002/art.1780330203

Contacter le praticien