article

Le besoin et le désir chez l'individu

Image

Le besoin et le désir chez l'individu

Le besoin et le désir chez l'individu

La publicité est là pour susciter de l'intéret pour des objets inintéressants,elle est continuellement présente.Il faut séduire,sirprendre,il faut donner envie,l'image est là pour nous haper. Il ne s'agit pas seulement d'informer,il faut créer le besoin pour l'objet,l'affiner pour plaire,exciter nos sens pour le conquérir. Il faut persuader que le besoin pour la chose existe 

cet envahissement du psychisme par la publicité,les spots publicitaires provoquent une réelle confusion dans notre esprit.

Lors d'une émission télévisée,les télespectateurs ont pu découvrir l'intérieur d'un hopital dans un pays de l'est où l'on pouvait voir des enfants abandonnés,alités dans des lits à barreaux. Ces enfants n'étaient jamais pris dans les bras,jamais touchés autrement que pour les changes de couche, nourris de loin directement dans leur lit, jamais écoutés ni jamais regard&s. Ils étaient des objets inanimés. Ils n'étaient jamais sollicités par aucune parole aimante désirante...ces enfants ne développaient aucune intelligence, aucune curiosité pour les autres,pour eux mêmes,ni pour l'environnement,ils finissaient rapidement par mourir de désintéret pour la vie,la beauté existentielle.

Le désir est donc bien un élan qui recherche une rencontre,un face à face,un en face à son attente. Le désir tend vers quelque chose dont le corps et l'esprit de l'individu a réellement besoin. Si un besoin réel n'est pas répondu au moment où il se fait sentir, la personne sentira un manque et le désir qu'il avait suscité se porte sur des objets de substitution.Ce rapport subtil du besoin au désir évoque la pédagogie qu'utilise Montessori pour l'apprentissage des matières scolaires aux enfants. Elle avait remarqué que les enfants avaient des moments d'éveil privilégiés pour l'apprentissage des éléments essentiels de la culture. Elle a appelé ces moments privilégiés "des périodes sensibles". Lors de ces périodes sensibles l'enfant apprenait mieux,les intégrait plus facilement,avec plaisir.

Quand nous étudions la problématique du désir au niveau psychanalytique, nous enlevons totalement le substrat biologique qui porte ce désir. Nous oublions ce qui se passe au niveau du corps . La personne désirante n'a pas de corps . Nous avons pourtant découvert,à une époque, l'abaltion d'un lobe du cerveau et cette opérationinterférait sur l'agressivité de la personne . Nous savons également qu'en castrant un pervers sexuel nous l'aiderions à réfréner ses ardeurs sexuelles. Le corps porte nos désirs autant que le psychisme.

Je vais vous donner un exemple celui des femmes allaitantes,pendant la durée de l'allaitement, noud avons constaté que la plupart des mères ne manifestaient plus de désir sexuel pour leur mari . Nous avons aussi constaté les conséquences psychologiques compliquées que cette absence de désir entrainait, en effet, ces parents étaient ignorants de l'influence hormonale que subissait les mères. L'hypophyse de la maman qui allaite ne déclenche plus la sécrétion des hormones du cycle féminin. Mais seulement celles de l'allaitement;ce qui explique que la maman n'a plus de désir sexuel mais qu'elle a un besoin important de nourrir son enfant,la succion des tétées lui procure des sensations jouissives très fortes qui dépassent le désir sexuel. Vous imaginez les conséquences chez son mari,il ne comprend pas ce qui lui arrive. Il pense que sa femme ne l'aime plus, à autres chose  comme la trahison etc...alors que dans les sociétés qui fonctionnent sous le régime de la polygamie savent très bien cela.Le temps de l'allaitement , le mari laisse la femme élever sagement leur enfant, et ne revient la visiter que lorsqu'elle ressent à nouveau du désir pour lui.

Cet aspect hormonal rend nulle l'interprétation simpliste du compexe d'oedipe,selon laquelle l'enfant avait du désir sexuel pour l'un des parents. Cette supposition est une pure invention secrétée par le cerveau d'un adulte. Car le désir pour une relation sexuelle ne peut apparaitre que sous l'influence  des hormones sexuelles. Pas d'hormones , pas de désir. Or avant sa puberté,l'enfant n'a pas d'hormones nécessaires à ce désir. Tous les enfants violés l'expriment haut et fort: La séduction des adultes les touche parce qu'ils se sentent importants , préférés mais jamais ils ne voudraient de sexe avec leur parent. Le commerce sexuel avec un enfant n'est jamais demandé par l'enfant. 

Contacter le praticien